Peintres de Concarneau

Finlande Retour à l'index

Helena Westermarck 1857-1938

Helena Westermarck : La côte de Concarneau 1884
huile sur toile 23 x 18

Catalogue, Artistes finlandais en Bretagne 1880-1890, Exposition Musée de Pont-Aven 1990

Institut finlandais à Paris - 1990
textes: Denise Delouche, Maria Supinen Conservateur du musée Sinebrychoff, Helsinki

Helena Westermarck 1857-1938. " Grâce à son talent varié, Westermarck, outre son activité de peintre, fut également critique et écrivain. elle étudia à Paris dans les acdémies privées de Trélat et de Colarossi. Avec Ada Thilén et Agda Lindqvist elle séjourna à Concarneau, à Pont-Aven et dans les alentours en été 1884. "
" Cette courageuse et talentueuse génération d'artistes féminins semble avoir le quasi monopole de la peinture en Bretagne au début des années 1880. Leurs principaux ports d'attache furent Concarneau et Pont-Aven. Quand Amélie Lundahl revint en 1881 en Bretagne, elle fut également saisie par la grande préocupation du moment:" J'ai l'intenrion de peindre en plein air jusqu'au bout ."...
" Schjerfbeck, Lundahl, Westermarck et Danielson exécutèrent aussi à partir de sujets bretons des toiles de grandes dimensions, peaufinées avec soin en vue du Salon. Ces œuvres étaient de véritables " exploits " par lesquels on mesurait le savoir-faire et selon lesquels on distribuait le succès officiel. Mais ce sont les croquis de petites dimensions dans lesquels les artistes, en dehors de tout objectif extérieur, se consacraient au seul bonheur de travailler, qui révèlent l'intérêt véritable pour les courants novateurs. "
Marja Supinen Conservateur du Musée Sinebrychoff, Helsinki.

Helena Westermarck 1857-1938. “ Thanks to its talent varied, westermarck, in addition to its activity of painter, was also critical and writer.She studied in Paris in the acdémies private of Trélat and Colarossi. With Ada Thilén and Agda Lindqvist she remained in Concarneau, Pont-Aven and in the neighbourhoods in summer 1884. “ This courageous and talented generation of artists female seems to have quasi the monopoly of painting in Brittany at the beginning of the years 1880. Their principal home port were Concarneau and Pont-Aven. When Amélie Lundahl returned in 1881 to Brittany,she was also seized by the large preocupation of moment: “I have the intenrion to paint in the open air until the end. ” …
Schjerfbeck, Lundahl, Westermarck and Danielson also carried out starting from Breton subjects of the large-sized fabrics, polished carefully for The "Salon". These works were true “ exploits ” by which one measured know-how and according to which one distributed official success. But it is the low-size sketches in which artists, outwards of any external objective, devoted themselves to the only happiness to work, which reveals the true interest for the innovative currents.
Marja Supinen Preserving of the Sinebrychoff Museum, Helsinki.

Contacter l'auteur

Haut de page
Haut de page