Peintres de Concarneau

Pologne Retour à l'index

Mela Muter, Varsovie, 1876 - Paris, 1967

Portrait de Charles Fromuth
Mention b.d : " A notre cher Fromuth. Affectueusement Mela Metermilch ". 30 septembre 1909,
fusain 45 X 29 cm Concarneau, coll.Galerie Gloux

Portrait de Charles Fromuth Mention b.d : " A notre cher Fromuth. Affectueusement Mela Metermilch ". 30 septembre 1909, fusain 45 X 29 cm Concarneau, coll.Galerie Gloux

Le pays triste 1906 100 x150 cm, coll Boleslaw et Lina Nawrocki

La première arrivée de Pologne fut Mela Muter (1876-1967). Elle passa ses vacances à Concarneau où elle fit la connaissance de peintres de l'Ecole de Pont-Aven, dont, surtout, Slewinski. Elle revint de multiples fois à Concarneau en 1905 et 1909, 1912. Dans ses carnets Le peintre américain Fromuth vivant à Concarneau, écrit:

" Mela Mutermilch, ma superbe amie polonaise et artiste de talent, est venue me voir avec un groupe d'artistes de son pays. En arrivant dans la salle à manger de l'hôtel, elle a couru vers moi en criant :" Fromuth ". Nous nous sommes enlacés, embrassés, et réjouis de nos affinités communes. Le climat nous a gâtés. Bras-dessus bras-dessous, nous avons visité le port, les fortifications, les plages, puis mon atelier. Tous les yeux étaient tournés avec admiration vers la jolie femme à mon bras. Nous nous sommes arrêtés pour dire bonjour à tous nos amis artistes, tous à peindre dehors en se chauffant au soleil, alignés comme des champignons. A 7h23 du soir je les vois déjà repartir pour Paris. Vais-je décrire ses charmes physiques? C'est une grande juive voluptueuse, les yeux et les cheveux noirs, une peau de juive incomparable...". Cité dans " Journal d'un américain à Concarneau " Edition Galerie Gloux 2004, Musée de la Pêche.

Mela Muter, issue d'une famille riche, après une formation à Varsovie, s'établit à Paris en 1901. Etudes à l'Académie de la Grande Chaumière puis à l'Académie Colarossi. Elle se lie d'amitié avec de nombreux artistes éminents et s'inspire de l'œuvre d'artistes à qui elle voue une immense admiration: Van Gogh, Vuillard, Cézanne mais aussi ceux de l'Ecole de Pont-Aven. Outre Concarneau, ses lieux de prédilection sont Audierne, Douarnenez et Pont-Aven. La beauté du paysage breton exerce sur elle une véritable fascination. Elle écrit dans ses souvenirs:"...ces nuits bretonnes laiteuses et sans lune sont claires et comme habitées par la présence impalpable et quasi paîenne d'elfes, de fées, et de dryades veillant sur les sources...".
Extraits, Barbara Brus-Malinowska dans "Peintres polonais en Bretagne". exposition au musée départemental breton Quimper 2004 et encore : https://artpolonais.wordpress.com/2017/07/13/la-bretagne-sous-la-palette-des-peintres-polonais/

Contacter l'auteur

Haut de page
Haut de page