Peintres de Concarneau

France Retour à l'index

Henri Guinier 1867-1927


Portrait de bretonne


échouage sur les roches
du passage-Lanriec


Femme de Beuzec en deuil


vente de Brest le 20 mai 2001


Les grands pins


Chaumières au Passage


Femme tricotant


Exposition  galerie Gloux
12/2007

" Henri Guinier, lorrain de Nancy, fut attiré à Concarneau par Le Gout-Gérard, normand de Saint-Lô. Ils s'étaient connus et liés à Paris dans une communion d'art et de goûts. Pour le second comme pour le premier, l'emprise fut immédiate. Sitôt en présence de Concarneau, Henri Guinier y acheta une villa, qui fut sa résidence d'été, à laquelle il demeura fidèle jusqu'à sa mort. Il en étudia les aspects, les lumières, les bateaux (Quel peintre peut résister à un thonier sous voiles !). Peut être fut-il attiré plus spécialement par la forme humaine, portraît d'atelier ou études en plein air. Il fut assez doué pour réussir en tout genre".
Camille de Montergon, Histoire de Concarneau 1953.
" C'est sur les conseils de son père qu'il entre à l'Ecole des Arts et Métiers de Châlons-sur-Marne, dont il sortira ingénieur en 1889. Ce qui ne l'empêchera pas de se consacrer à sa passion, la peinture. Il suivra les cours de Jules Lefebvre et de Benjamin Constant. sa carrière fut rapide et brillante, dès 1896 il obtient le second prix de Rome, une médaille d'or au Salon de 1898 qui le mis hors concours. Il était membre du jury et membre du comité de la Société des Artistes Français... En Bretagne, il travaille sur le motif... Ses charmantes communiantes et les belles études en plein air, de paysans ou de marins qu'il exécutait à Concarneau". A Paris il mène une carrière de portraitiste ". Il fut président de l'Union Artistique des Amis de Concarneau, Alfred Guillou et Harrison, vice-présidents, et Labitte, secrétaire-trésorier. Les expositions-ventes sont organisées chaque année, de juillet à fin septembre au-dessus des Halles ".
(Extrait des " Peintres de Concarneau " par Henri Belbéoch) Catalogue de l'Hôtel des ventes de Brest,
20 mai 2001.
Revue La Bretagne touristique, revue mensuelle illustrée, 15 juin 1924 : La Bretagne au Salon de 1924 par Auguste Dupouy
Salon de 1923 : " Chez Guinier on trouve d'excellentes qualités d'observation dans deux crayons de vieilles femmes, très poussés, dont l'un est reproduit à l'huile sur un fond de chapelle, et dans un magnifique portrait de loup de mer également à l'huile sous le suroît aux fulgurantes cassures. J'avais oublié de signaler du même peintre une saisissante marine, des roches vues d'en haut parmi l'offensive des lames, sans ciel. "
Salon de 1924 " Les vieux de Guinier sont très remarqués. Bon portrait d'un paysan et d'une paysanne bigoudenn assis sur les marches d'un calvaire, à deux pas de la mer sauvage et accordé dans une rumination paisible qui contribue à les rendre représentatifs, d'un âge, d'une classe, d'une race. Le métier, très probe, n'évite aucune difficulté. Peut-être a-t-il le tort de les souligner toutes. Ce détail nuit un peu à la signification de l'ensemble. Trois dessins colorés du même peintre témoignent mieux des scrupules de son analyse ".

 

Portrait de l'auteur des DVD

Haut de page
Haut de page