Page précédente
Retour

A Paris lors de son exposition à la galerie Denise René en 1948
avec Poliakoff, Vasarely, Denise René et Dewasne

Au terme d'une évolution qui va des premiers conseils de Lionel Floch à l'influence prépondérante du nabi Sérusier, Deyrolle "passse la ligne" à partir de 1944 et " entre en abstraction ". En 1946 à la galerie Denise René, c'est la rencontre avec Dewasne, Poliakoff, Hartung, Gilioli, vasarely, Schneier, etc. Avec eux il participera au Salon de mai et celui des Réalités Nouvelles. Dès lors va s'épanouir une œuvre originale et sans concession.

Extraits de l'exposition Deyrolle et Gilioli à la Galerie Gloux 11 août 1987 Yvon Le Floc'h Ouest-France