Retour

l'eau et la lumière

Les circonstances, le hasard vont jouer un rôle important dans l'évolution de l'œuvre de Jean-Marie Martin.
Un séjour de son épouse Denise en Normandie lui fait découvrir les charmes d'une rivière, le jeu des herbes dans les courants, la lumière miroitant sur les fonds sablonneux. Plus tard, une rencontre lui offre un stock de cravattes, et voilà qu'il entreprend de reconstruire un nouveau monde. Ainsi naîtront " Ophélie " ou encore l'importante toile " dans le siècle des siècles ". L'imaginaire allié aux circonstances, aux lectures aussi, une nouvelle fois, a emporté l'artiste au delà de ses rêves. Plus tard, observant le Verdon proche de Saint-Julien où le couple commence à s'installer, il va poursuivre cette évolution. " Peu à peu, le réalisme de le vision est devenu au fil des toiles des étendards fleurs de lys, des étoiles, les pemiers clous ont fait leur apparition...".Les cailloux blancs deviennent les lys du couronnement, des dizaines de drapeaux et d'étendards vont naître, accompagnant la célébration du couronnement du Roi Arthur . Un ensemble extraordinaire réuni sur le thême de la quête du Graal va occuper 20 ans de la vie et de l'œuvre du peintre.


cravates en gestation, cravates-cloux, roseaux-cravates


La mort d'Ophélie


Dans les siècles des siècles


Lys glouton


Quelques bannières


étendard à colonnes