Peintres de Concarneau

France Retour à l'index

Lucien Victor Delpy 1898-1967

Delpy : Thoniers au repos
Thoniers au repos

Delpy : Carénage
Carenage

Delpy : Marée basse
Marée basse

Delpy : Fête foraine
Fête foraine

Delpy : Le pont détruit
Le pont détruit

Delpy : Marché à Tunis
Marché à Tunis

Delpy : Notre-Dame de Boulogne
Notre-Dame de Boulogne

Delpy : documents divers
documents divers

Le sang frais de la deuxième génération concarnoise

Venu à Concarneau en 1926, il a apporté un souffle nouveau à une peinture concarnoise qui se perdait en clichés anecdotiques et commerciaux.

Lucien-Victor Delpy est né à Paris en 1898. Son père industriel (les duplicateurs Delpy), lui donne une éducation bourgeoise. Par son grand-père, artiste peintre, il appartient à une famille d'artistes et logiquement, entre à l'atelier Cormon. C'est sans doute lui et le diorama de la gare d'Orsay, " Concarneau, ville des peintres ",  qui le mènera dans la cité cornouaillaise. Ce premier contact avec le milieu maritime, déterminant, en fera un peintre de la mer. Dès 1931, à trente-trois ans, le voilà Peintre de la Marine. Dès lors, il fréquente beaucoup Brest et son port militaire. Il aimera aussi Marseille, l'Algérie, l'Indochine, peignant escorteurs et sampans, cuirassiers et thoniers. A partir de 1952, il poursuit une oeuvre de peintre mariniste jusqu'à sa mort en 1967.

A ses début, il semble influencé par Sydney Thompson, il aime sa palette éclatante et sa pâte généreuse. Peu à peu, sa propre vision, plus panoramique, sa recherche de lumière se précise. Il use de contrastes francs, son écriture devient plus nerveuse. Avec un sens aigu de la composition, il saisit rapidement sur le motif les groupements essentiels, capte les attitudes et restitue la vie. Sa palette s'enrichit, ainsi exprime t'il avec discernement les lumières froides d'avant l'orage ou les chaleurs éclatantes et orientales. Très doué, il voit juste, va à l'essentiel avec une science consommée du dessin. Son graphisme vigoureux donne vie et rythme à l'architecture de la toile. Delpy, dans ses réussites, étonne par son audace. Rien de révolutionnaire certes mais un tempérament franc et sincère. Une peinture de très bonne qualité.
Yvon Le Floc'h, exposition Galerie Depoid, Ouest-France 28-07-87
Biographie par Marine Delpy fille de LV Delpy

 

Contacter l'auteur

Haut de page
Haut de page